Accueil

Chaque année nous vous proposons une semaine de cinéma hispanique et latino américain en version originale. La prochaine est prévue du 21 au 27 mars 2018 au CINEMA Le PARIS de Montauban.

Les films sélectionnés, de forte valeur artistique et culturelle, sont à conseiller à toute personne s’intéressant à la langue de Cervantes.

Découvrez le programme ci dessous .

El Presidente (La Cordillera) de Santiago Mitre - VOSTFR
1h54 / Drame / Argentine, France, Espagne / Sortie : 3 jan. 2018
Avec Ricardo Darín, Dolores Fonzi, Erica Rivas.

Au cours d’un sommet rassemblant l’ensemble des chefs d’état latino-américains dans un hôtel isolé de la Cordillère des Andes, Hernán Blanco, le président argentin, est rattrapé par une affaire de corruption impliquant sa fille. Alors qu’il se démène pour échapper au scandale, qui menace sa carrière et sa famille, il doit aussi se battre pour conclure un accord primordial pour son pays...

En phases successives d’une narration très soignée, Santiago Mitre pratique avec virtuosité l’alternance des espaces publics et intimes, exhume le mécanisme du pouvoir et les stratagèmes de qui s’y voue. L‘Humanité - Dominique Widemann.

El Presidente
Jeudi 22 mars         18 h 00
Samedi 24 mars      21 h 00
Dimanche 25 mars   13 h 45
Lundi 26 mars         13 h 45

La Educación del Rey de Santiago Esteves - VOSTFR
1h36 / Drame / Argentine / Sortie : 22 nov. 2017
Avec Matías Encinas, Germán De Silva, Walter Jakob.

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs.

Le jeune Reynaldo participe à un cambriolage qui tourne mal. En tentant de s’enfuir, il tombe dans le jardin d’un vieux couple. Contre toute attente, le propriétaire ne le dénonce pas à la police mais lui propose un marché. Une relation de confiance fragile s’installe alors entre le jeune homme et son protecteur...

La fine chronique psychologique et le film noir cohabitent ainsi avant de se rejoindre en un final aussi cruel qu‘émouvant. Transfuge - Sidy Sakho.

La Educación del Rey
Mercredi 21 mars     18 h 00
Vendredi 23 mars     21 h 00
Dimanche 25 mars   18 h 15
Lundi 26 mars         16 h 00

Chavela Vargas (Chavela) de Catherine Gund et Daresha Kyi - VOSTFR - 1h30 / Docu, Biopic, Musical / Américain / Sortie : 15 nov. 2017
Avec Chavela Vargas.

De Frida Kahlo à Pedro Almodovar, artiste inspirante et inspirée, ce récit composé d’images rares révèle une femme à la vie iconoclaste et d‘une modernité saisissante. Figure de proue de la musique mexicaine Ranchera, CHAVELA VARGAS, restera à jamais empreinte de récits et de légendes. Chavela s‘est elle vraiment glissée tard dans la nuit dans les chambres des maris pour leur voler leur femme ? S‘est-elle vraiment enfuie avec Ava Gardner au mariage de Élisabeth Taylor ? Avant son retour triomphant en Espagne grâce au soutien et à l’admiration de Pedro Almodovar, elle avait arrêté de chanter pendant si longtemps que les gens avaient cru qu‘elle était morte. Vêtue comme un homme, fumant et buvant comme un homme, portant un pistolet, CHAVELA n’a cessé d’affirmer sa liberté, sa singularité, son identité et sa passion pour la musique et les textes engagés....

Hommage à la grande chanteuse mexicaine « ranchera », Chavela Vargas, décédée en 2012 à 93 ans, ce documentaire est à la fois un film sur la chanteuse aux deux carrières, séparées par une vingtaine d’années, et sur l’homosexuelle qui fût la première femme à se produire en pantalon dans son pays. Positif - Hubert Niogret.

Chavela Vargas
Mercredi 21 mars   21 h 00
Vendredi 23 mars   18 h 00
Dimanche 25 mars  13 h 45
Lundi 26 mars        21 h 00

Que dios Nos Perdone de Rodrigo Sorogoyen - VOSTFR
2h06 / Policier, Thriller / Espagne / Sortie : 9 août 2017
Avec Antonio de la Torre, Roberto Álamo, Javier Pereira.
Interdit aux moins de 12 ans avec avertissement.

Madrid, été 2011. La ville, plongée en pleine crise économique, est confrontée à l’émergence du mouvement des « indignés » et à la visite imminente du Pape Benoît XVI. C’est dans ce contexte hyper-tendu, que l‘improbable binôme que forment Alfaro et Velarde se retrouve en charge de l‘enquête sur un serialkiller d’un genre bien particulier.
Les deux inspecteurs, sous pression, sont de surcroît contraints d’agir dans la plus grande discrétion… Une course contre la montre s’engage alors, qui progressivement les révèle à eux-mêmes ; sont-ils si différents du criminel qu‘ils poursuivent ?

Un thriller haletant, glauque et hyper violent, qui vous fera regretter d’avoir vécu un peu trop longtemps... aVoir-aLire.com - Frédéric Mignard.
Après La Isla mínima, qui mêlait, déjà, les codes du polar à la politique contemporaine, ce thriller vient confirmer l‘excellente santé du cinéma de genre espagnol. Télérama - Jérémie Couston
Tout surchauffe ici : la météo, le climat social, les troubles freudiens, les personnages, et le style de Sorogoyen, tendu, fébrile, physique, presque transpirant, branché à cent mille volts sur la rue madrilène, comme s’il y avaitdu Scorsese en lui.
Les Inrockuptibles - Serge Kaganski

Goya du Meilleur acteur 2017
Prix du jury du Meilleur scénario - Festival de San Sebastian 2017

Que Dios nos Perdone
Jeudi 22 mars     20 h 45
Samedi 24 mars  14 h 30
Lundi 26 mars     18 h 15
Mardi 27 mars     20 h 45

L’homme aux Mille Visages (El hombre de las mil caras)
de Alberto Rodriguez (III) - VOSTFR
2h03 / Policier, Drame, Biopic, Thriller / Espagne / Sortie : 12 avril 2017
Avec Eduard Fernández, José Coronado, Marta Etura.

Francisco Paesa, ex agent secret espagnol, est engagé pour résoudre une affaire de détournement d’argent risquant d’entraîner un scandale d’État. L’homme y voit l’opportunité de s’enrichir tout en se vengeant du gouvernement qui l‘a trahi par le passé. Débute alors l’une des plus incroyables intrigues politiques et financières de ces dernières années : l’histoire vraie d’un homme qui a trompé tout un pays et fait tomber un gouvernement...

Cette arnaque de haut vol, Alberto Rodriguez la reconstitue comme un thriller plein de punch. Son récit, dopé à l‘humour noir, est puissamment addictif, malgré sa complexité. C‘est un tour de force scénaristique de réussir à ne pas égarer le spectateur dans un tel labyrinthe de manipulations croisées (...).
Télérama - Samuel Douhaire.

Goya 2017 de la Meilleure révélation masculine - Carlos Santos
Goya 2017 de la Meilleure adaptation - Rafael Cobos, Alberto Rodriguez (III)

L’homme aux Mille Visages
Jeudi 22 mars        15 h 30
Samedi 24 mars     18 h 00
Dimanche 25 mars  20 h 15
Mardi 27 mars        18 h 00

Étudiants et moins de 18 ans : 6.00€
Adhérents à Cervantes : 6.00€
Accueil